Entdecken Sie Schritt für Schritt die Kulissen dieser einzigartigen Baustelle.

  • L’enregistrement d’un « nuage de points » dans la grotte ornée du Pont-d’Arc dite grotte Chauvet a permis d’obtenir une surface continue correspondant à la volumétrie originelle.
    L’enregistrement d’un « nuage de points » dans la grotte ornée du Pont-d’Arc dite grotte Chauvet a permis d’obtenir une surface continue correspondant à la volumétrie originelle.
  • Le modèle numérique intégral de la réplique, issu du travail croisé des entreprises, du géomètre,
des maitres d’oeuvre et des scientifiques, sert de référence à l’ensemble du travail de construction.
    Le modèle numérique intégral de la réplique, issu du travail croisé des entreprises, du géomètre, des maitres d’oeuvre et des scientifiques, sert de référence à l’ensemble du travail de construction.
  • Les éléments remarquables de la grotte originale identifiés par les scientifiques sont compactés dans un espace plus réduit. Les architectes et scénographes ont pu imaginer la réplique de la grotte (à gauche) selon le principe de l’anamorphose (à droite).
    Les éléments remarquables de la grotte originale identifiés par les scientifiques sont compactés dans un espace plus réduit. Les architectes et scénographes ont pu imaginer la réplique de la grotte (à gauche) selon le principe de l’anamorphose (à droite).
  • Des milliers de tiges métalliques (150 kilomètres au total) ont été façonnées à la main pour réaliser des profils dont chaque modèle est unique.
    Des milliers de tiges métalliques (150 kilomètres au total) ont été façonnées à la main pour réaliser des profils dont chaque modèle est unique.
  • Les tiges sont ensuite soudées entre elles pour former des structures restituant parfaitement les formes, les voûtes, les parois et les sols de la cavité originale.
    Les tiges sont ensuite soudées entre elles pour former des structures restituant parfaitement les formes, les voûtes, les parois et les sols de la cavité originale.
  • Le squelette de la grotte recrée réalisé est ensuite fixé au plafond du bâtiment de la réplique.
    Le squelette de la grotte recrée réalisé est ensuite fixé au plafond du bâtiment de la réplique.
  • Sur ces cages métalliques, les ouvriers projettent deux couches de mortier paysager réalisé à partir de matières minérales et liants naturels .
    Sur ces cages métalliques, les ouvriers projettent deux couches de mortier paysager réalisé à partir de matières minérales et liants naturels .
  • Les sculpteurs interviennent ensuite sur le mortier pour lui donner du relief, travailler sa forme, creuser des failles en se fiant au « carnet de facies », réalisé par les géomorphologues du laboratoire Edytem, pour être au plus proche de la réalité (couleurs, textures, matières spécifiques).
    Les sculpteurs interviennent ensuite sur le mortier pour lui donner du relief, travailler sa forme, creuser des failles en se fiant au « carnet de facies », réalisé par les géomorphologues du laboratoire Edytem, pour être au plus proche de la réalité (couleurs, textures, matières spécifiques).
  • Une fois les volumes réalisés, les décorateurs apportent la touche finale avec leurs brosses, éponges et ajoutent de la couleur à l’aide de jus d’ocres, de terres et de manganèses.
    Une fois les volumes réalisés, les décorateurs apportent la touche finale avec leurs brosses, éponges et ajoutent de la couleur à l’aide de jus d’ocres, de terres et de manganèses.
  • Les ouvriers des entreprises Cofex-Freyssinet réalisent les passerelles que les visiteurs de la Caverne emprunteront.
    Les ouvriers des entreprises Cofex-Freyssinet réalisent les passerelles que les visiteurs de la Caverne emprunteront.
  • Installation des passerelles par les ouvriers des entreprises Cofex-Freyssinet. Le parcours effectué par les visiteurs sera de 250 mètres.
    Installation des passerelles par les ouvriers des entreprises Cofex-Freyssinet. Le parcours effectué par les visiteurs sera de 250 mètres.
  • Une réalisation au millimètre près : les relevés 3D ont permis de construire des moules permettant de réaliser en Dordogne dans l’atelier d’Alain Dalis – Arc et Os, 27 panneaux pariétaux en résine et matières naturelles.
    Une réalisation au millimètre près : les relevés 3D ont permis de construire des moules permettant de réaliser en Dordogne dans l’atelier d’Alain Dalis – Arc et Os, 27 panneaux pariétaux en résine et matières naturelles.
  • Alain Dalis dans son atelier de Montignac : sur ces « modules » sont projetées les représentations des peintures pariétales de la grotte originale.
    Alain Dalis dans son atelier de Montignac : sur ces « modules » sont projetées les représentations des peintures pariétales de la grotte originale.
  • Les artistes tentent alors de retrouver le geste et le mouvement de l’artiste paléolithique pour recréer les figures. Ils travaillent également la matière et les couleurs de la paroi avec ses reflets, sa patine, son relief…
    Les artistes tentent alors de retrouver le geste et le mouvement de l’artiste paléolithique pour recréer les figures. Ils travaillent également la matière et les couleurs de la paroi avec ses reflets, sa patine, son relief…
  • Gilles Tosello a réalisé dans son atelier toulousain deux panneaux emblématiques de la grotte : le panneau des chevaux et la grande fresque des lions. Spécialiste de l’art pariétal et membre de l’équipe scientifique, il a utilisé les mêmes méthodes que l’aurignacien : fusains de charbon de bois à partir de pin sylvestre brûlé.
    Gilles Tosello a réalisé dans son atelier toulousain deux panneaux emblématiques de la grotte : le panneau des chevaux et la grande fresque des lions. Spécialiste de l’art pariétal et membre de l’équipe scientifique, il a utilisé les mêmes méthodes que l’aurignacien : fusains de charbon de bois à partir de pin sylvestre brûlé.
  • Stalactites, stalagmites, draperies, parois et sols concrétionnés sont reproduits par l’équipe de sculpteurs, designers, techniciens et ingénieurs de Phénomènes.
    Stalactites, stalagmites, draperies, parois et sols concrétionnés sont reproduits par l’équipe de sculpteurs, designers, techniciens et ingénieurs de Phénomènes.
  • La complexité de ce support nécessite un important travail de recherche réalisé autour de deux axes : les matériaux, les couleurs et la translucidité puis les formes sculpturales restituant un phénomène géologique. Le travail de sculpture se fait à partir de photos, de moulage et de préforme.
    La complexité de ce support nécessite un important travail de recherche réalisé autour de deux axes : les matériaux, les couleurs et la translucidité puis les formes sculpturales restituant un phénomène géologique. Le travail de sculpture se fait à partir de photos, de moulage et de préforme.
  • Les ossements ainsi que les crânes et les os déplacés par l’homme préhistorique sont réalisés par les plasticiens de Cossima Production Dasplet à partir des moulages de véritables squelettes d’ours des cavernes et des photographies prises dans la grotte originale lors de nombreuses séances de travail
    Les ossements ainsi que les crânes et les os déplacés par l’homme préhistorique sont réalisés par les plasticiens de Cossima Production Dasplet à partir des moulages de véritables squelettes d’ours des cavernes et des photographies prises dans la grotte originale lors de nombreuses séances de travail
  • Installation du panneau des chevaux par Déco-Diffusion.
    Installation du panneau des chevaux par Déco-Diffusion.
  • Déco-Diffusion décharge le panneau de la grande fresque des lions. Long de 12 mètres, ce panneau a été coupé en 5 parties : il sera recomposé dans la Caverne.
    Déco-Diffusion décharge le panneau de la grande fresque des lions. Long de 12 mètres, ce panneau a été coupé en 5 parties : il sera recomposé dans la Caverne.
  • L’exceptionnelle fresque des lions avec ses 80 animaux représentés intégrée au décor de la Caverne
    L’exceptionnelle fresque des lions avec ses 80 animaux représentés intégrée au décor de la Caverne
  • Les sculpteurs de AAB-Cofex-Freyssinet effectuent les raccords entre les panneaux pariétaux réalisés en résine et le décor en mortier paysager.
    Les sculpteurs de AAB-Cofex-Freyssinet effectuent les raccords entre les panneaux pariétaux réalisés en résine et le décor en mortier paysager.
  • Les sculpteurs de AAB-Cofex-Freyssinet effectuent les raccords entre les panneaux pariétaux réalisés en résine et le décor en mortier paysager.
    Les sculpteurs de AAB-Cofex-Freyssinet effectuent les raccords entre les panneaux pariétaux réalisés en résine et le décor en mortier paysager.
  • Les sculpteurs-plasticiens de Phénomènes créent l’ensemble des éléments géologiques de La Caverne du Pont-d'Arc.
    Les sculpteurs-plasticiens de Phénomènes créent l’ensemble des éléments géologiques de La Caverne du Pont-d'Arc.
  • Des foyers de charbon de bois et des mouchages de torches ont été réalisés en résine par Arc et Os puis intégrés au décor de la réplique.
    Des foyers de charbon de bois et des mouchages de torches ont été réalisés en résine par Arc et Os puis intégrés au décor de la réplique.
  • Réalisés en résine, 450 vestiges osseux – crânes (50 crânes de mâles, femelles et oursons), vertèbres, mâchoires, côtés, dents, tibias – sont restitués puis réinstallés dans le décor de la réplique.
    Réalisés en résine, 450 vestiges osseux – crânes (50 crânes de mâles, femelles et oursons), vertèbres, mâchoires, côtés, dents, tibias – sont restitués puis réinstallés dans le décor de la réplique.
Chargement...

Photos © Conception Fabre-Speller Architectes, Atelier 3A Ollier, F. Neau, Scène, Sycpa

In enger Zusammenarbeit mit den Mitarbeitern der wissenschaftlichen Forschung entwickelt, ist  La Caverne du Pont-d’Arc ein innovativer Ort, der perspektivische Techniken erforderte, die in diesem Maßstab noch nie erstellt wurden. 



Das Architekturbüro « Fabre et Speller » (Clermont-Ferrand / Paris), gemeinsam mit der Agentur 3A aus der Ardèche hat dieses Projekt « Spuren in der Landschaft » perfekt in die Umgebung integriert.

Für die Nachbildung der Höhle war es das Ziel, die Besucher in ein unterirdisches, kühles, feuchtes und dunkles Ambiente eintauchen zu lassen und das Dekor wurde der Agentur für Szenografie Scène (Paris) anvertraut.



Die Herausforderung war gewaltig: eine reale Höhle mit ihren Böden, Wänden, Gewölben zu kreieren, also eine ganze realistische  unterirdische Landschaft, die menschliche und tierische Relikte und die ersten Meisterwerke der Menschheit aufnehmen sollte. Da es technisch unmöglich wäre, die Gesamtheit der Originalhöhle nachzubilden, wurden die bemerkenswerten Elemente bestimmt und in einer künstlichen Höhle von 3500m² Bodenfläche und 8200m² Gesamtfläche (Boden, Wände und Decke) auf der Grundlage der digitalen 3D Erhebungen des Originals nachgebildet. 

Jedes Element der neuen Höhle wurde in den Detailbeschreibungen mit der 3D Erhebung, Fotos und technischer Beschreibung  (Farben, Dimensionen, Texturen, Entstehungsprozess, bibliografische Angaben) aufgeführt. 

Es wurden bedeutende Mitteleingesetzt, um die akustischen Besonderheiten der Höhle neu zu schaffen, ihre Stille, die Gelegenheit für Einkehr und Konzentration bietet.

Um dieser großen und nie dagewesenen Herausforderung gerecht zu werden, hat sich ein einzigartiger Kreis von Menschen zusammengefunden, in dem sich industrielle, handwerkliche und künstlerische Kompetenzen vereinen. 

Die Arbeiten dauerten vom Herbst 2013 bis zum Jahresbeginn 2015 und es wurden 55 Millionen Euros investiert.